Publié par Laisser un commentaire

Par Hasard – Musée de la Vieille Charité

PAR HASARD
Ikémato est à la boutique du musée 
La Vieille Charité – Marseille
Exposition – Du 18 octobre au 23 février 2019

Le Hasard  
impondérable, intersection accidentelle, coïncidence –
Je suis partie au Japon en 2015 pour étudier le japonais et rencontrer Tomoko Nakamichi architecte du volume textile –  
j’y ai croisé les motifs des kimonos, mon travail est allé ailleurs.
Par hasard.
Cette rencontre avec les motifs de tissus japonais m’a ouvert des chemins – et je crois que cette rencontre, même si elle ne correspondait pas à mon projet de départ, n’était que le résultat d’attirances antérieures, d’un goût qui préexistait. 

Extrait du Catalogue de l’exposition 
Du hasard au sublime
Il est la tache d’encre de Victor Hugo, l’hésitation d’une impression d’un monotype de Degas, un coup de dés de Mallarmé, qui jamais n’abolira le hasard. L’ivresse d’une oeuvre d’art. A l’inverse de l’enseignement artistique, l’intervention du hasard dans le processus créatif de l’oeuvre permet à l’artiste de se libérer des règles de la représentation.(…)”
Guillaume Theulière

« Je crois que le beau n’est pas une substance en soi, mais rien qu’un dessin d’ombres, qu’un jeu de clair-obscur produit par la juxtaposition de substances diverses.” 
Junichirô Tanizaki Éloge de l’Ombre extrait 

“Le hasard c’est ma matière première,
c’est mon blanc.”
Arman, dans Renard 1969, p.15

Merci infiniment à
Raphaëlle Barbet – Les ÉCHELLES ,
Concept store éphémère pour les musées,
de présenter, vendre mes créations.
Au fil du temps, des expositions…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *